Contextualisation-décontextualisation : le processus.

Introduction

Cette conscience des manières avec lesquelles nous utilisons les sciences au travers des différents contextes est primordiale si nous souhaitons les appréhender avec exactitude. Nous serions tenté de ne retenir que le comportement visible des sciences, alors qu’elles sont limitées, filtrées, par les contextes auxquelles nous les relions mentalement à tors. Pour que notre vision des sciences et du champ des possibles ne soit biaisée, il est important d’être conscient de la notion de contextes, qui imposent des hypothèses de travail presque systématiquement particulières.

Décontextualiser

C’est être capable de démonter conceptuellement une technologie afin d’en séparer les caractéristiques contextuelles et les caractéristiques contextuellement invariantes.

Contextualiser

C’est être capable de trouver une application aux sciences fondamentales, aux éléments conceptuels invariants, dans un certain contexte. C’est le principe de la création de toute technologie.

Recontextualiser

C’est être capable de s’inspirer de l’existant pour trouver une variante ou un élément d’une technologie applicable à un autre contexte. C’est la conscience des différences d’hypothèses liées au changement de contexte qui nous permet d’effectuer des transformations pertinentes.

Conclusion

En ayant connaissance de ces mécanismes de bon sens, nous pouvons effectuer des critiques pertinentes des technologies, et à la fois être capable de les adapter dans le cas d’extrapolations. De plus, cela nous permet de ressentir l’importance des hypothèses contextuelles et de surcroit d’être conscient que la recherche d’une possibilité technologique passe aussi par la recherche du contexte qui la contiendrait.